Changer le monde avec des jouets... Un village à la fois.

Battat remet une partie de ses ventes à WE.org, une association caritative qui a construit plus de 1 000 écoles partout dans le monde. La façon de fonctionner de WE (UNIS en français) est tout simplement remarquable, mais en restant simple. L’idée est de se concentrer sur un modèle de développement durable; et en faisant cela, l’impact sera considérable pour plusieurs générations à venir. Grâce à ces dons, Battat a maintenant adopté 6 villages dans 4 pays (Kenya, Haïti, l'Équateur et la Chine). Tout a été construit, des classes aux salles de bains, avec un système d'approvisionnement en eau potable. Et comme tout parent tient à présenter fièrement ses enfants, voici nos 6 communautés.

En 2014, ce village d'environ 1800 personnes a participé à la construction d’une école, en partenariat avec WE et Battat. Battat est fier d’avoir construit et meublé 8 nouvelles classes, en plus de renouveler toutes les fournitures scolaires. L'école a maintenant accès à de l’eau potable et un système d’aqueduc; les villageois ont pu recevoir une clinique et des traitements médicaux, en plus de développer un modèle pour fabriquer les très populaires Rafikis, en plus de se voir remettre un plan agricole efficace.

Au mois de janvier 2013, c’était le rentrée des classes pour la toute première fois dans cette communauté éloignée. Les enfants se retrouvaient enfin dans un environnement propice à l’apprentissage. Un laboratoire informatique servant aussi de bibliothèque, une cafétéria et 5 classes complètement neuves sont venues remplacer les maisons faites de boue qui servaient auparavant d’école. Plus souvent qu’autrement, les classes se tenaient même à l’extérieur avec comme seul toit, les acacias. Aujourd’hui, l’école dispose d’un système d’eau potable, que les spécialistes des communautés avoisinantes aident à entretenir. Battat est fier d’affirmer qu’aujourd’hui, dans le petit village d’Oleleshwa, l’école est le centre des activités quotidiennes de la communauté. On y tient des ateliers spécialisés pour les villageois afin qu’ils apprennent à assurer une sécurité alimentaire avec l'agriculture.

En mars 2014, un petit village chinois a connu un tout nouveau départ. Une nouvelle école de niveau primaire a été construite, permettant à plus de 90 élèves de fréquenter l’école dans un environnement propice à l’apprentissage. En collaboration avec le gouvernement et les habitants, Battat a fourni tous les livres nécessaires et la cour de récréation a également été complètement revampée avec des arbres, des fleurs et une aire de jeux. Le système d’eau est entré en fonction 2014, permettant aux étudiants et aux membres de la communauté d'avoir accès à de l'eau potable. L'école travaille aujourd’hui à mettre en œuvre un programme de repas, ce qui devrait avoir un impact important sur la réussite scolaire des élèves.

En mai 2015, toute la communauté de Dao Lazui s'est jointe à Battat et WE pour amorcer la construction de sa toute nouvelle école. On y retrouve actuellement 5 salles de classe, une bibliothèque et un grand total de 108 élèves! L'école accueille actuellement des élèves âgés de 6 à 12 ans avec ses 4 enseignants, dont deux sont issus d'une communauté voisine. L’éducation devient de plus en plus importante au sein de cette communauté, et nous sommes impatients de voir le taux de fréquentation scolaire augmenter. Plusieurs autres programmes comme un système d’eau potable, des soins de santé et une possibilité de revenus seront mis en place bientôt.

En 2015, la première pelletée de terre a été jetée pour la construction de la première école WE à Los Rios. La première classe était terminée et prête à accueillir des étudiants avant la fin de l’année. L'école compte maintenant 175 élèves et 13 enseignants, les écoles étant relativement rares dans la région. C’est pourquoi dans cette école de Los Rios, plusieurs étudiants viennent de communautés avoisinantes et voyagent le long du Rio Napo. Les étudiants sont aussi très engagés dans leur communauté et se réjouissent à l'idée d'aller à l’école. Il existe même un cours de cuisine permettant aux étudiants d’apprendre à confectionner des quimbolito, un dessert traditionnel équatorien. Les élèves apprennent autant les matières scolaires que des traditions culturelles, ce qui permet de connaître ses racines et leur héritage culturel tout en poursuivant leurs réalisations scolaires. En 2016, un nouveau système d'approvisionnement en eau a été construit.

Dans ce petit village haïtien, niché dans le haut d’une montagne, tout a changé pour le mieux en 2015. Le village de Manac, très pauvre, avec l'aide de WE et de Battat, a vu son taux de fréquentation scolaire passer de 120 à 700 élèves avec la construction de 2 blocs scolaires et de 4 classes supplémentaires! Aujourd'hui, la communauté peut compter sur un puits pour s’approvisionner en eau potable, une clinique ambulante et plusieurs autres changements positifs.